À l’instar du chemin de fer qui, au XIXème siècle, a créé une géographie économique nouvelle, l’internet constitue une technologie qui structure les territoires autour des réseaux de communication. Nombre d’entreprises utilisent désormais des procédures dématérialisées (commandes en ligne dans la grande distribution et le tourisme, liaisons entre les points de vente commerciaux et les usines, relations avec les platesformes logistiques...).

Les professions libérales et l’administration y recourent de plus en plus. L’accès aux réseaux de télécommunications, sous toutes ses formes (téléphonie mobile, téléphone fixe, internet) est donc crucial pour l’attractivité des territoires. Internet modifie en effet la logique de localisation des activités en abolissant les distances. En rendant accessibles à l’échelle mondiale les informations qui les concernent, les entreprises peuvent ensuite arbitrer la localisation de leurs sites de production ou de leurs plates-formes logistiques en fonction du coût de la main d’oeuvre, du niveau de la fiscalité ou de l’attractivité des salaires. En d’autres cas, l’internet et l’ensemble des technologies de l’information et de la communication, TIC, peuvent accentuer une position déjà dominante. L’influence d’internet ne porte pas uniquement sur l’aménagement du territoire mais sur la compétitivité d’un territoire.